let’s stop talking about our useless identities please

there is nothing political in the individualist discourse of how we are defined by identities

Show thread

we don’t give a shit if i am a xenosexual demigirl, it doesn’t free us from anything

Show thread

instead let’s talk about the fight against heteropatriarchy, let’s relate on how we dodge the cisgender paradigm

Show thread
Follow

but not as individuals developing our own self originality, as a transgender group where we recognize ourselves as a whole

being tans is definitely not about identities but disidentification practises

there is nothing political about anything else

Show thread

genre et politique 

@tarage @mthld
Autant je comprend carrément ce que tu veux dire Tarage, autant je suis ferment persuadée qu'il est important si ce n'est nécessaire de se construire une identité commune pour pouvoir se reconnaitre en tant que force politique.
Après je reste consciente qu'on est pas toustes des révolutionnaires du genre et que cette volonté politique peut etre compliquée à faire vivre au quotidien.

genre et politique 

@baerd Je me reconnais beaucoup dans ce que dit @tarage. Je pense que je m'identifie plus facilement comme appartenant à une commu "queer" assez générale qu'à une commu spécifiquement trans (et j'ai cet espoir que la première arrive à être à la fois plus vaste, fédératrice et impactante que l'autre).
@mthld

@shad @baerd @tarage la question ici ce n'est justement pas à quoi on s'identifie mais à quoi on refuse de s'identifier, la position trans elle s'est construite en opposition au privilège cissexuel

faire parti d'un groupe ne se suffit pas, la question de fond est forcément politique, ce que le "queer" d'aujourd'hui n'est pas

je n'arrive pas à me réclamer queer car c'est devenu complètement vide de sens, à force de vouloir fédérer des identités sans prendre en compte les dynamiques de pouvoir et les systèmes d'oppressions qui sont en jeu c'est devenu un truc complètement insipide, où est par exemple okay d'être un mec cis qui met des paillettes sur ses yeux, et du vernis à ongles pour sortir le samedi soir

j'insiste vraiment sur le fait qu'on se construit face à quelque chose, ce ne sont pas nos identités qui nous définissent, on existe à travers des pratiques de désidentification qui produisent du lien concret entre nous, on existe politiquement grâce à ces pratiques et l'objet de notre lutte c'est aussi agir contre l'individualisme promu par le cishétéropatriarcat

nous sommes déviantexs, non assimilables et j'ai maintenant peur que le queer devienne la nouvelle norme, le nouvel Eldorado de la libération individualiste et égocentrique néolibérale

@shad @baerd @tarage il y a plein de gens chouette qui parlent de ça depuis bien longtemps et sous différents formats

- Leslie Feinberg
- Monique Wittig
- Julia Serano
- Paul B Preciado
- ...

identités, queer 

@mthld @shad @baerd @tarage J’ai un peu cette impression aussi, perso je m’identifie pas à queer, pour moi ça regroupe paradoxalement des gens «trop» dans la norme vis-à-vis de moi (les cis) et «trop» en dehors de la norme (alors que moi je me sens trop mal en dehors de certaines normes et que j’ai un style plutôt «classique» qui ne choquerait pas la société).

identités, queer 

@mthld @shad @baerd @tarage Quelque part je me reconnais dans trans parce que je peux pas y échapper, et pour moi queer a un peu trop tendance à évoquer plus de l’esthétique que de la politique — même si à priori, je suis 100% d’accord avec les idées queer de construire du neuf en dehors du cadre cishétéropatriacal.

identités, queer 

@mthld @shad @baerd @tarage Être trans c’est un peu toute ma vie (je sais que c’est pas le cas de toutes les personnes trans mais beaucoup sont dans ce cas-là au moins une partie de leur vie) et je vois mal comment une personne pas trans pourrait avoir assez en commun avec moi/nous pour ne serait-ce que comprendre, mais alors lutter mdr…

(J’ai beaucoup de mal à croire en des allié·e·s après avoir été trahie/blessée/manipulée plusieurs fois par des meufs cis)

identités, queer 

@mthld @shad @baerd @tarage Et très vite fait sur la connotation de queer qui m’est personnelle mais qui je sais est partagée avec d’autres à cause de la façon dont s’est employé, quand on met le Q après LGBT, j’arrive pas à le voir autrement que «c’est un autre truc que LGBT et du coup c’est une manière d’être/esthétique/etc.» et j’ai l’impression que c’est beaucoup utilisé comme ça dans certains milieux.

Sign in to participate in the conversation
Rage.love

Generalist Hometown instance with a strong focus on community standards. No TERF, no SWERF, no Nazi, no Centrist.